Comment construire une maison en bois?

Comment construire une maison en bois?

Oh non! Le grand méchant loup va souffler ma maison! Comme les clichés ont la vie dure et vous allez vite le découvrir dans cet article.

Maison en bois, kézako?

La maison en bois n’est pas très répandue en France même si, on va le voir, elle présente de nombreux avantages écologiques et en terme de développement durable. Elle ne représente même pas 10% en France. On va la retrouver dans les pays Nordiques (Allemagne 30% des constructions, Scandinavie de 60 à 90%, Canada, mais aussi les États-Unis avec environ 2 millions de maisons construites par an pour ces 2 géants d’Amérique du Nord). Il existe plusieurs types de maison en bois ou plutôt de construction bois:

  • la maison à ossature en bois
  • la maison à structure poteaux/poutre
  • la maison en bois massif empilé (madriers, troncs ou rondins, parpaing en bois)
  • la maison en panneaux de bois massifs contre-collés

On va voir que la maison en bois présente  de nombreux avantages:

  • Isolation: d’un point de vue thermique et phonique
  • Solide/antisismique: flexibilité du matériau associant une construction solide (les plus vieilles maisons du monde sont en bois)
  • Saine: le bois est un matériau naturel qui va réguler l’humidité de la maison
  • Anti-feu: contrairement à ce que l’on pense, le bois brûle moins vite que d’autres matériaux utilisés dans le bâtiment
  • Écologique: la forêt est une matière première abondante, renouvelable, de proximité et produite grâce à l’énergie solaire uniquement; quelques outils, peu de transport, de l’énergie humaine, sa fabrication ne laissera que très peu de déchets, tous recyclables
  • Rapidité de construction: la plupart des maisons sont construites en atelier ce qui donne un gain de temps précieux

Je ne vais pas passer à côté des inconvénients:

  • L’inertie: le bois est léger, ce qui entraine une faible inertie de la maison. Cela aura pour effet de réchauffer ou de refroidir très (trop) vite la maison. Il existe heureusement des parades.
  • Coût: on verra qu’il y a un surcoût par rapport aux matériaux « classiques » employés en France

On finira par un passage obligé sur les clichés du bois:

  • Le feu ça brûle (air connu)
  • Nos amis les bêtes… qui aiment le bois
  • J’aime pas la peinture!

Les différents types de construction

La maison ossature bois

C’est le type de construction le plus répandu en France et dans le monde. C’est d’ailleurs le principe de ma maison. Les murs sont réalisés sur la base d’une structure constituée de morceaux de bois espacés de 40 ou 60 cm (en général) entre lesquels sont placés les matériaux isolants (pour ma maison, il s’agissait de ouate de cellulose insufflée).

 

La construction en ossature permet la préfabrication de murs complets en usine, à l’abri des intempéries. L’achèvement du clos-couvert peut être obtenu en quelques jours seulement. C’est vraiment impressionnant. Voyez, plutôt:

Mercredi 23 Septembre 2015: juste la dalle et les panneaux arrivés sur place
Jeudi 24 Septembre 2015: RDC fini
Vendredi 25 Septembre 2015: Le carport est installé
Mardi 29 Septembre 2015: L’étage est fini
Jeudi 1er Octobre 2015: La toiture est en route
Vendredi 9 Octobre 2015: Le toit est finalisé

Les caissons sont ici fermés par une isolation périphérique extérieure en matériau isolant lourd (plaque de fibre de bois que vous pouvez voir au RDC de la photo du 09/10) qui améliore l’isolation, procure un meilleur déphasage thermique au bénéfice du confort d’été et supprime tous les ponts thermiques imputables à l’ossature bois. La maison à ossature en bois permet des agrandissements plus économiques et rapides à mettre en œuvre.

Avantages

  • Rapidité. Le chantier ne dure que quelques semaines. Les murs, fabriqués sur site ou en atelier, sont assemblés sur place.
  • Souplesse et évolutivité : vous pouvez imaginer toutes sortes de parements: un bardage bois, brique, pierre, béton… On peut associer à une construction en ossature des éléments poteaux-poutres (voir ci-dessous) pour créer des volumes architecturaux plus grands, un mur maçonné pour l’inertie thermique, une façade en verre pour faire le plein de lumière… on peut aussi réaliser des murs courbes.
  • Légèreté : intéressante sur les terrains de faible portance,  dans des zones mal stabilisées ou encore dans les zones de sismicité plus ou moins importantes.

La maison à structure poteaux/poutres

Construction en poteaux/poutres de hlb82

La structure porteuse de la maison est constituée de poteaux et de poutres, qui forment alors un squelette, généralement en bois massif ou lamellé-collé, assemblés rigidement entre eux ce qui lui donne une grande indéformabilité.

Entre ces éléments porteurs sont insérés des baies vitrées qui, lorsqu’elles sont fixes, peuvent être installées, des blocs de maçonnerie isolants non porteurs (par exemple des blocs de béton de chanvre), d’éléments de murs qui peuvent être constitués d’une ossature bois (comme dans la maison à ossature bois ci-contre)… Ces murs font office de remplissage et n’ont pas de rôle porteur.

 

Avantages

  • Esthétique : l’ossature porteuse reste totalement visible et constitue un élément de décoration intérieure.
  • Espace intérieur : les poutres de grande portée offrent une volumétrie intérieure libre et généreuse. Rq: on a vu ci-dessus que cette technique peut être associée avec l’ossature bois.
  • Liberté architecturale : le fait que la structure et les murs de remplissage soient dissociés permet d’être libre dans les choix architecturaux: grandes baies vitrées, murs maçonnés de briques ou de béton cellulaire, terre-pisé ou terre-paille, madriers empilés…

La maison en bois massif empilé (madriers, troncs ou rondins, parpaing en bois)

Maison en madriers massifs: Projet Est

La maison bois en madriers ou rondins se retrouve surtout dans les pays de montagne et dans les pays froids : Canada, Russie, Finlande ou encore la Norvège. Souvent appelée « chalet », elle est constituée de murs en bois massif montés par empilement de madriers (finition rectangulaire), de rondins (finition lisse) ou de fustes (finition rustique).

La maçonnerie en bois consiste à utiliser des parpaings de bois massif. Ceux-ci sont empilés en utilisant la technique de la maçonnerie. Cette technique donne la possibilité de réaliser n’importe quelle architecture, favorise l’auto-construction et la réalisation de maison en bois massif avec un minimum d’outillage.

C’est un type de construction très solide et qui résiste très bien aux aléas climatiques, notamment les chutes de neige. Cependant, le bois seul en tant qu’isolant n’est pas optimal surtout pour des pays où il fait froid, il faut donc augmenter l’épaisseur du bois.

 

Avantages

  • Auto-construction: vous vous souvenez sûrement du jeu Bati-Bois de Gégé. C’est la même chose mais pour les adultes.
  • Parois porteuses: construction à toute épreuve.
  • Isolation naturelle: Le bois est 12 fois plus isolant que le béton. Cette maison sera très bien isolée naturellement.

La maison en panneaux de bois massifs contre-collés

Maison en panneau de bois massif contre -collés: entreprise Petrot charpente

Cette technique de construction bois est une combinaison entre l’ossature et les madriers massifs
-Ossature: esthétiquement, on peut imaginer tous les parements: un bardage bois, brique, pierre, béton. A l’intérieur également, on peut imaginer laisser le bois ou plaquer.
-Bois massif: forte inertie ce qui permet de réguler la température de la maison plus facilement. De plus, le fait d’avoir des panneaux massifs permet d’optimiser l’utilisation du bois en lui donnant des caractéristiques mécaniques équivalentes dans toutes les directions (pas de problème de déformations dues au vieillissement ou à l’hygrométrie environnante).

Avantages

  • Rapidité : fabriqués en grandes dimensions, ces panneaux permettent une construction rapide et propre.
  • Confort : ils constituent des parois massives indéformables qui, par leur capacité d’accumulation de la chaleur et de la vapeur d’eau, apportent le maximum de confort.
  • Souplesse : on peut leur associer – prioritairement par l’extérieur – tous les matériaux isolants et de parement actuellement sur le marché.
  • Résistance:  Il est reconnu que les constructions en panneau massif résistent mieux aux séismes. Il existe actuellement des bâtiments de plus de six étages composés de panneaux, certains atteignant même dix étages.

Les avantages des maisons en bois

Isolation

Le bois est 12 fois plus isolant que le béton et 250 fois plus que l’acier et 1500 fois plus que l’aluminium. Réaliser la structure d’un bâtiment en bois permet d’optimiser la performance thermique et ainsi de réduire les consommations énergétiques.

On estime qu’une famille canadienne dépense 2 fois moins pour son chauffage qu’une famille française. Pourtant, ils ont des hivers plus rigoureux que les nôtres.

Solide/antisismique

Le bois est un matériau flexible qui peut être associé à une construction solide. Ceci lui permet d’être présent sur tous les terrains.

Il permet de construire sur des terrains où il serait difficile, voire impossible, de mettre en œuvre une solution en maçonnerie classique. Les constructions bois sont légères et ne nécessitent qu’un ancrage au sol limité. Cela permet de bâtir sur des terrains escarpés ou mal stabilisés, au dessus de carrières souterraines sans avoir recours à des travaux de consolidation, longs et coûteux.

Lors d’un séisme, les efforts les plus pénalisants sont les efforts horizontaux pour une construction. Des efforts importants apparaissent dans les murs et les poteaux, provoquant des effets de soulèvement dans les fondations et parfois de la torsion. Une structure très souple peut absorber l’énergie provoquée par les mouvements horizontaux. C’est le cas des structures à base de bois, matériau fibreux naturellement élastique. L’ossature bois, qui est la technique la plus répandue, peut répondre aux contraintes sismiques pour des construction à 2 étages (voir jusque 4 lorsque les conditions sont favorables).

Saine

Le bois est un matériau naturel qui va réguler l’humidité ambiante de la maison, évitant ainsi les phénomènes de moisissure et d’électricité statique, nuisibles à l’homme.

Vous pouvez en plus la rendre encore plus saine en l’associant à la maison passive.

Anti-feu

Le bois contrairement à ce que l’on pense brûle moins vite que d’autres matériaux utilisés dans le bâtiment.

Le bois brûle 1 cm par face et par 1/4 d’heure. Lorsqu’il brûle une épaisse couche de carbone (la partie noire) se forme autour du bois. Cette couche protectrice « anti-feu » est 8 fois plus isolante que le bois non carbonisé. Cela lui permet, contrairement aux autres matériaux, de conserver ses propriétés mécaniques initiales tout au long de l’incendie. Les structures bois présentent donc une excellente tenue au feu, avec un comportement « sain » et prévisible (réduction de section, mais conservation des propriétés mécaniques).

Le bois conserve ses propriétés mécaniques initiales pendant un incendie. C’est pour cela que les pompiers préfèrent rentrer dans une maison avec une charpente en bois plutôt qu’avec une charpente en fer. D’autant plus que le bois « prévient » lorsqu’il va s’effondrer en « craquant ».

Mais de toute façon, tous ces arguments ne sont pas nécessaires car toute habitation doit respecter des normes très précises de construction et de sécurité. La loi ne permettrait donc pas de construire des maisons en bois qui ne seraient pas sécurisées. Ah ces bons vieux 3 petits cochons!

Écologique

La forêt est une matière première abondante, renouvelable, de proximité et produite grâce à l’énergie solaire uniquement; quelques outils, peu de transport, de l’énergie humaine, sa fabrication ne laissera que très peu de déchets, tous recyclables.

Pendant la fabrication des matériaux utilisés dans l’élaboration de n’importe quelle habitation, de l’énergie est consommée mais surtout de la pollution est libérée dans l’atmosphère sous forme principalement de CO2. L’énergie grise nécessaire à la première transformation du bois est la plus faible de tous les matériaux de construction actuels. Le bois peut offrir une réduction de moitié de la quantité de CO2 relâchée dans l’atmosphère. En outre, le bois a une capacité de stockage de CO2 importante ce qui permet de limiter son dégagement (1 tonne de CO2 stocké par m3 mis en œuvre).

Un autre aspect environnemental d’un chantier mettant en œuvre du bois est la faible quantité de déchets sur le chantier car toutes les chutes peuvent être recyclées ou brulées dans une chaudière.

Enfin la construction de maison en bois est dite « sèche » car elle n’utilise quasiment pas d’eau contrairement à la maçonnerie. Or, on sait que l’eau est précieuse.

Rapidité de construction

Avec un délai de construction de 6 à 10 mois, vous faites des économies sur vos loyers et emprunts. Personnellement la mienne a mis 8 mois pour se construire.

Les constructeurs bois ne sont pas soumis aux journées d’intempéries contrairement à la maçonnerie.

La pré-fabrication des panneaux en ateliers, pendant que les fondations se construisent sur votre terrain, vous fait gagner un temps précieux.

Les inconvénient des maisons en bois

L’inertie

L’inertie, c’est la capacité d’un matériau à emmagasiner de la chaleur. Globalement plus un matériau est lourd, plus il aura de l’inertie.
Ex: les vielles maisons en pierre, très lourdes, mettent très longtemps, l’été, à se réchauffer ce qui fait qu’elles semblent fraîches. Les mois suivants, elles restituent doucement la chaleur emmagasinée durant l’été.

Le bois, c’est le contraire. C’est un matériau avec peu d’inertie. Allez un peu dans votre chalet de jardin l’été. Une fournaise! N’ayez pas peur, ce n’est pas le cas dans les maisons en bois car on rajoute de l’inertie (du poids) à la maison. Cela peut être une dalle de béton, un mur en terre crue… qui permettront de réguler la température.

Coût

Je sais que chaque construction est unique en fonction de la localisation du terrain, des contraintes du POS (Plan d’Occupation des Sols)… Cependant, le bois reste un peu plus cher que la moyenne des autres matériaux.

En effet, c’est un matériau de construction plus rare en France, faute d’avoir une filière bois performante. Nous avons du bois en France (même autant qu’au Moyen-Age avec une croissance de 85 à 110 millions de m3/an), nous avons des scieries, mais peu de filières de séchage. Et c’est cette dernière partie qui est essentielle pour la construction de maisons car il faut absolument assécher le bois pour le rendre stable (en dimension) et éviter qu’il ne « travaille » comme disaient les anciens.

L’ensemble des filières s’organisent mais cela demande du temps. Le bois provient donc de l’Europe du Nord et de l’Est.

Il faut cependant peser le pour et le contre: c’est plus cher mais le confort de vie est supérieur notamment avec l’air intérieur plus sain.

Vous pouvez l’associer avec la maison passive pour qu’elle soit rentable plus rapidement (avec les économies d’énergie).

Abattre les clichés sur les maisons en bois

Le feu ça brûle

Les termites et champignons

Si quelques pays au climat particulièrement rude (Scandinavie notamment) ont pris l’habitude de ne pas traiter les bois (les insectes xylophages ne résistant pas aux grands froids), il n’en est pas de même en France où nous jouissons d’un climat plus tempéré qui nécessite un traitement préventif fongicide, insecticide et, dans certaines régions, anti-termites.

Le traitement fongicide évite l’apparition des champignons qui se développent uniquement quand le taux d’humidité du bois dépasse durablement 20 %. Or cette situation exceptionnelle ne peut être qu’accidentelle quand la structure en bois a été bien conçue. Le traitement insecticide protège le bois des attaques des insectes.

Carte de répartition des chantiers Termites 2015

Un traitement anti-termites peut s’avérer obligatoire dans certaines régions : pour les constructions neuves, il est recommandé de traiter le terrain avant la réalisation des fondations mais il est également possible de traiter les bois de structure avec un produit anti-termites. Néanmoins, lorsque vous regardez la carte de France, vous voyez que ça ne concerne que certains départements.

Une bonne conception de la maison et l’utilisation de bois traités ou naturellement durables garantissent la pérennité des constructions bois.

Le bois, ça pourrit

Le tableau ci-dessous reprend les caractéristiques des classes d’emploi définies par la norme NF EN 335 créée par l’institut technologique Forêt, Cellulose, Bois-construction et Ameublement (FCBA). Deux entrées de lecture sont possibles, soit par la classe d’emploi, soit par le type de construction ou d’aménagement envisagé.

Dans l’utilisation du bois, il convient de prendre en compte sa pérennité nécessaire au regard de la fonction ou de la classe d’emploi qu’il doit remplir. Il peut être choisi soit sans traitement mais purgé d’aubier (partie la plus externe d’un tronc, plus molle en générale) si l’essence possède une durabilité naturelle suffisante face aux attaques biologiques (insectes et champignons), soit en appliquant un traitement de préservation adapté à la classe d’emploi.

Le tableau ci-dessous indique, pour les essences de bois les plus utilisées en France dans la construction, la classe maximum pouvant être atteinte avec ou sans traitement en purgeant l’aubier du bois, et la résistance naturelle de l’essence à l’attaque des termites.

Le bois, c’est l’esclavage

Alors oui et non:

  • Non, pour ceux qui ne veulent aucun entretien et qui acceptent de voir la couleur de leur revêtement extérieur évoluer dans le temps pour tendre vers le gris. C’est le choix que nous avons fait.
  • Oui, si on veut garder une couleur  d’origine et laisser apparent le veinage du bois. Il sera alors nécessaire d’appliquer une finition (lasure) transparente ou légèrement teintée. Les lasures transparentes nécessitent un entretien périodique variable (tous les deux à cinq ans en moyenne) en fonction de la situation géographique de la construction, de son architecture et des conditions climatiques (soleil, pluie…).

Pour aller plus loin

Merci à Bois & Home de m’avoir aidé pour écrire cet article. Ce sont eux qui ont construit ma maison. N’hésitez pas à les contacter pour avoir des compléments d’informations.

J’ai également trouvé beaucoup d’infos et notamment des vidéos sympas sur le site Bois.com

Vous pouvez combiner la maison en bois et la maison passive.

2 thoughts on “Comment construire une maison en bois?

  1. Article super intéressant. Vous énumérez presque toutes les étapes d’une construction d’une maison en bois. Ce type de construction a beaucoup d’avantages dont le respect de l’environnement ainsi que l’économie d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *